Oasis Kodila Tedika

Kinshasa, la ville aux embouteillages

Kinshasa, jadis « Kinshasa la Belle », se laisse identifier aujourd’hui par plusieurs qualificatifs. Et le dernier en date est « Kinshasa, ville d’embouteillages ». Pourquoi y aurait-il  présentement plus de bouchons dans la capitale de la RDC ?

Pourquoi tant d’informel transfrontalier en Afrique ?

L’informalité est une caractéristique majeure des économies africaines. A l’intérieur comme « entre » pays. Ainsi, du point de vue transfrontalier, le commerce formel reste également insuffisant en Afrique sub-saharienne. Le Nigéria et le Bénin fournissent une illustration intéressante de cette problématique.

Nigéria : le tigre africain ?

Doté d’une population représentant 18% de l’Afrique sub-saharienne, le Nigéria est aujourd’hui la deuxième plus grande économie du sous-continent. Avec ses 217 milliards de dollars américains de PIB, il représente 20% de la richesse créée en Afrique sub-saharienne. Est-il le tigre africain en devenir ?

Afrique : pourquoi ce manque d’innovation ?

Depuis déjà des années l’Afrique affiche des taux de croissance positifs et supérieurs à 5% en moyenne, ce qui constitue une bonne chose, bien qu’insuffisant pour enrayer la pauvreté qui la caractérise. Les spécialistes de la prospective estiment, avec joie, qu’avec de tels taux de croissance, l’avenir est radieux. Mais est-ce réellement suffisant ?

Corruption en RDC : l'ouvrage d'Oasis Kodila

Qu’est-ce que la corruption ? Comment la mesurer ? Quels sont ses impacts ? Autant de questions que notre collaborateur Oasis Kodila traite dans son ouvrage « Corruption en République Démocratique du Congo : Nature et conséquences » (Éditions de universitaires européennes, 2012), dans une analyse de son pays, la RDC.