William Easterly

Revue de livre : "Le fardeau de l'homme blanc"

Le 17 septembre 2009. Voilà un livre qui ne peut laisser indifférent, et il est heureux qu'il ait été traduit en français. Au contraire de beaucoup d’ouvrages sur le développement qui proposent une solution miracle, le dernier opus de William Easterly intitulé Le fardeau de l’homme blanc : l'échec des politiques occidentales d'aide aux pauvres (Ed. markus Haller 2009) a pour objectif de montrer qu’il n’y a pas de solution miracle au développement, en dehors sans doute de la liberté.

La philanthropie de Bill Gates peut-elle sauver les pauvres ?

William Easterly, le 10 mars 2008 -
Le Wall Street Journal a récemment rapporté que Bill Gates déteste mes idées. M. Gates s’est allié avec la bureaucratie de l’aide au développement. Or, cette bureaucratie est notoirement sensible aux critiques de gens comme moi, qui ne trouvent aucune preuve confirmant que les grands projets de « l’industrie » de l’aide au développement aient sorti un quelconque pays de la pauvreté.