Swaminathan S. Anklesaria Aiyar

Vingt ans plus tard, les raisons de la chute du mur de Berlin

Swaminathan S. Anklesaria Aiyar - le 04 novembre 2009. Nous nous approchons du 20e anniversaire de la chute du communisme. Une chute qui a réfuté, sous tous ses aspects, la prétention du communisme à représenter le peuple. Pourtant, la prétention continue, éblouissant parfois une nouvelle génération de jeunes sans la moindre idée sur les raisons de chute du mur de Berlin le 9 Novembre 1989.

Inde : le droit à la scolarisation, mais pas à l'éducation

Swaminathan S. Anklesaria Aiyar, le 2 septembre 2009 - L'Inde vient de promulguer une loi sur le Droit à l'Education garantissant à chaque enfant âgé entre 6 et 14 ans le droit à un enseignement gratuit et obligatoire.

Libéralisation des ports : leçons du Gujarât en Inde

Swaminathan S. Anklesaria Aiyar - Le 29 décembre 2008. Les ports de l’état du Gujarât en Inde n’ont pas simplement permis d’accroître d’efficience des industries locales mais ont aussi donné naissance à de nouvelles industries comme la construction navale. Contrairement au reste de l’Inde où c’est l’Etat qui possède et dirige les ports de manière prédominante, le Gujarât a instauré des formes variées de libéralisation des ports depuis les années 90.

L'Inde face au terrorisme : le risque de sur-réaction

Swaminathan S. Anklesaria Aiyar, le 9 décembre 2008 - Après les attaques terroristes du 26 novembre, l’état d’esprit et la rhétorique en Inde rappellent ceux des Etats-Unis après le 11 septembre. En effet, comme aux Etats-Unis à l’époque, les Indiens indignés jurent « plus jamais ça ! ». L’expression « guerre contre la terreur », inventée aux Etats-Unis après le 11 septembre, est désormais largement employée en Inde.

L'Inde : L'histoire d'un succès non planifié

Swaminathan S. Anklesaria Aiyar, le 4 juillet 2008 -
La Chine et l’Inde ont suivi des chemins très différents qui les ont menées au succès économique. En Chine, une dictature a mis en place sa vision stratégique avec une main de fer. En Inde, sous un régime démocratique, chaque parti préconise des politiques différentes de telle sorte qu’une vision unique serait impossible. Et pourtant cette « non-stratégie » a produit 9% de croissance annuelle sur cinq ans en Inde.