Brésil

Coupe du monde au Brésil : la joie et le fardeau

La Coupe du Monde domine l'imagination brésilienne comme aucun autre événement. Tous les quatre ans, le pays devient une secte vivant dans l'adoration du « Seigneur Football ». En effet, aucun autre pays n'a remporté la Coupe du monde autant de fois que le Brésil. Alors, quand il a été annoncé en 2010 que le Brésil accueillerait la Coupe du Monde en 2014, des milliers ont célébré l’annonce lors d'une fête sur la plage à Rio. Nous, Brésiliens, avons senti que le football rentrait à la maison, et cela nous a rendu heureux. Nous avons également été heureux quand l'ancien président Luiz Inácio Lula a déclaré que les investisseurs privés vont saisir l'opportunité d'investir dans le pays. « Ce sera la Coupe du Monde du secteur privé

Les paysans africains victimes de la chasse aux milliards « verts »

Vincent Bénard - Le 29 septembre 2011. C’est au nom de la "lutte contre le CO2" que de nouvelles exactions sont commises contre des populations rurales de pays pauvres. Le New York Times (1) et quelques autres, citant un rapport de l'organisation peu suspecte d'anti-écologisme Oxfam, révèlent que les exemples d'expropriations violentes de paysans, d'Afrique notamment, se multiplient.

Brésil : le risque de la complaisance

Juan Carlos Hidalgo – Le 6 octobre 2010. On peut comprendre les brésiliens pour leur sentiment de complaisance à l’égard du pouvoir lors des élections présidentielles. Après tout, l'économie est en croissance