Cameroun

Cameroun : 4 erreurs à éviter lors des prochaines présidentielles

Les Camerounais se rendront aux urnes le 07 octobre 2018 pour choisir leur prochain Président de la République. Paul Biya âgé de 86 ans et au pouvoir depuis 36 ans affrontera 8 autres candidats dont deux habitués et six nouvelles faces. Pour les uns, les dés sont pipés d’avance dans la mesure où le Président sortant détiendrait déjà toutes les cartes en main et pour les autres, c’est le moment à ne pas rater ; le moment de la révolution par les urnes ; le moment de faire plier le « vieil octogénaire ». 

Cameroun : les aides américaines encouragent à la torture

Une récente vidéo[1] , montrant l'armée camerounaise exécutant deux femmes et deux enfants par balle à la tête, a choqué de nombreux Américains, dont la plupart ignorent certainement que depuis 2002, les Etats-Unis ont entraîné près de 6 400 soldats camerounais, ont vendu 6 millions de dollars d'armes américaines au Cameroun, et ont offert à son armée une aide à la sécurité d’un montant de 234 millions de dollars.

La torture sous les yeux des Américains

Cameroun : crise alimentaire ou crise de gouvernance ?

Selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM) dans son rapport de mai 2018, 36,7% de la population globale des régions septentrionales du Cameroun est confrontée à l’insécurité alimentaire. La seule région de l’Extrême-Nord représente 75% des enfants en retard de croissance. Selon le discours officiel, la région est frappée depuis 2014 par la crise terroriste de Boko Haram qui contraint les populations à abandonner les zones rurales où se font l’essentiel des cultures. Aussi, la même région n’aurait connu respectivement entre 2015 et 2017 que 43, 42 et 39 jours de pluie, exposant les cultures à la sécheresse et aux ravageurs. Une superficie totale de 9623 hectares aurait été infestée par les ravageurs en 2017. Les dirigeants peuvent-ils se cacher derrière ces «alibis» ?

Cameroun : comment restaurer le vivre ensemble ?

Le Cameroun est miné par une multitude de conflits identitaires qui perturbent son vivre-ensemble et qui suscitent le débat sur la forme de l'Etat. Face au régime en place qui défend l'Etat unitaire décentralisé, certains revendiquent le fédéralisme tandis que d'autres demandent même la sécession. Au-delà de la question de forme, c'est du contenu et donc, de la gouvernance qu'il est question. Toute société moderne est multi-niveaux, multicentrique, multi-acteurs.

Cameroun : Cinq freins à l’industrialisation.

Selon la littérature, l’industrialisation comme action de transformer les matières premières pour les besoins de satisfaction du marché, est la voie royale du développement. Au Cameroun, le processus a débuté depuis l’époque coloniale pendant les deux premiers plans quadriennaux (1947-1953 et 1953-1959) élaborés dans l’objectif de mettre en place des infrastructures de base, de diversifier et de moderniser le secteur productif. Plus d’un demi-siècle plus tard, le secteur manufacturier tarde à décoller et les exportations restent dominées par les matières premières à l’état brut. Pis, du 3ème pays industriel de la zone franc en 1980, le Cameroun a dégringolé. Quelles en sont les causes et que faut-il faire ?