Ouganda

Ouganda : Quand les cycles électoraux plombent l’économie

Plusieurs rapports économiques soulignent le risque imminent pour la stabilité macro-économique, lié à l'élection de 2016. Ceci est, en partie, contenu dans la déclaration de politique monétaire de juillet (MPS), lorsque la Banque Centrale d'Ouganda a augmenté son taux directeur, pour la troisième fois cette année, de 1,5% pour atteindre le taux de 14,5%, lequel est supérieure à l'augmentation antérieure de 1% en juin et celle de 1% datant d’avril. Notons qu’avant cela, le taux de la banque centrale avait été maintenu à 11% depuis juin 2014. Cela illustre les risques accrus liés aux élections à mesure que l'Ouganda se rapproche de l’échéance électorale.

Les organisations d’agriculteurs : une clé dans la lutte contre la corruption

L'Agence pour la transformation (AFT) avec l'appui du programme de l’USAID pour la gouvernance, la reddition des comptes, la participation et la performance (GAPP), mène des activités visant à renforcer le rôle de surveillance des agriculteurs et du secteur privé pour améliorer l'intégrité budgétaire et réduire le coût des affaires dans les districts de Mityana et Mubende en Ouganda. Étant un jeune associé à l'AFT, je suis confronté directement à ce qui se passe sur le terrain et à ce que les agriculteurs disent au sujet de leurs préoccupations dans le secteur de l’agriculture.

Intégration monétaire en Afrique de l’Est : laissons faire la M-Pesa !

L’ Europe n’est pas le seul endroit l’idée d’union monétaire a obtenu un soutien politique considérable. C’est certainement aussi le cas en Afrique.

Les paysans africains victimes de la chasse aux milliards « verts »

Vincent Bénard - Le 29 septembre 2011. C’est au nom de la "lutte contre le CO2" que de nouvelles exactions sont commises contre des populations rurales de pays pauvres. Le New York Times (1) et quelques autres, citant un rapport de l'organisation peu suspecte d'anti-écologisme Oxfam, révèlent que les exemples d'expropriations violentes de paysans, d'Afrique notamment, se multiplient.

Le Nord et l’Est de l'Ouganda repensent leurs systèmes fonciers

Tumusiime K. Deo – Le 03 novembre 2009. Dans un effort pour contrer l'escalade des conflits fonciers dans le pays, l'Alliance Foncière de l'Ouganda ('Uganda Land Alliance ou ULA) a lancé une étude de recherche-action sur les liens entre les systèmes de décision de justice formels (les conseils locaux et les magistrats) et les systèmes de décisions de justice informels (systèmes de justice foncière traditionnelle), initialement dans les districts d'Apac, Amuru et Katakwi. Le projet, qui devrait être étendu à d'autres districts en Ouganda et financé par l'Agence danoise de développement international (DANIDA), se base sur la loi de 1998 sur la propriété foncière, qui autorise le recours aux systèmes traditionnels dans la résolution de litiges fonciers.