Rwanda

Rwanda : Faut-il sacrifier la liberté pour sauver la croissance ?

Depuis 2000, Paul Kagamé tient le pouvoir d'une main de fer. Fort de son leadership éclairé et de son bilan économique reluisant (7% de croissance au cours des 3 dernières années), l’homme fort du Rwanda, entend briguer un nouveau mandat, ce qui lui permettra, potentiellement, de rester au pouvoir jusqu'en 2034. L’intention de Kagamé de se représenter est soutenue par des partisans qui sont prêts à renoncer à l’alternance démocratique en échange de la croissance. Ce contrat social - croissance en échange de liberté - est-il viable ?

Paul Kagamé : « Le Rwanda avance sur le chemin de l’innovation »

Permettez-moi de partager quelques réflexions sur l'innovation en Afrique, en particulier la notre au Rwanda. La première question que nous devons nous poser est la suivante: avons-nous les bonnes politiques pour stimuler l'innovation ?

Quand on parle d'innovation, il est question de connaissance, de mentalité, d'utilisation de la technologie, et de faire les choses différemment dans le but de trouver des solutions aux problèmes de la vie quotidienne.

Le Rwanda face au défi du capital social

Le cas du Rwanda constitue un exemple des plus intéressants pour l’étude du capital social. Il y a près de vingt ans, le génocide au Rwanda choquait le monde : près d’un million de Tutsis et de Hutus modérés étaient massacrés, laissant d’innombrables vies brisées. Si le Rwanda connaît depuis quelques années une croissance économique soutenue, les problèmes de pauvreté et de confiance demeurent.

Intégration monétaire en Afrique de l’Est : laissons faire la M-Pesa !

L’ Europe n’est pas le seul endroit l’idée d’union monétaire a obtenu un soutien politique considérable. C’est certainement aussi le cas en Afrique.

Permettons aux femmes de faire le développement !

Dans les pays riches les femmes ont désormais une voix qui compte dans les débats importants, en