Côte d'Ivoire

La frénésie des classements mondiaux dans un marigot corrompu : l’ambivalence du cas ivoirien

corruption

La Côte d’Ivoire fait des efforts pour progresser dans les classements internationaux notamment le Doing Business. La volonté de réforme est telle qu’elle a été classée dans le top 10 des pays les plus réformateurs au Doing Business 2014. Elle progresse par rapport à 2013, en passant de la 177ème à la 167ème place sur les 189 économies évaluées. Le classement reste cependant très médiocre avec quelques avancées

Du foncier à la nationalité : les socles de la division en Côte d’Ivoire

Le but de la réforme foncière est de faire en sorte que les conflits fonciers cessent ; que l’agriculture soit plus rentable, plus diversifiée et plus productive ; que le monde rural connaisse et vive la démocratie et la liberté comme des réalités et que les populations rurales sortent de leur vie de misère pour être au centre de la prospérité du pays.

Côte d'Ivoire : Louis Dreyfus et l'État signent pour des terres, mais quid des paysans ?

À l’occasion de son séjour en Côte d’Ivoire, la présidente et principale actionnaire du groupe de négoce de matières premières Louis Dreyfus a signé le 31 janvier dernier un accord stratégique avec le ministre ivoirien de l’agriculture pour la mise à disposition de plusieurs milliers d’hectares de terres cultivables dans le nord du pays pour la production du riz. On ne peut cependant s’empêcher de s’interroger sur la légitimité d’un tel contrat tant les zones d’ombres sont nombreuses.

Le mutuellisme, clef d’un développement agricole durable en Côte d’Ivoire

L’aide internationale publique, versée sur l’agriculture ivoirienne, n’a jamais rien fait pousser sauf, peut être, la mauvaise herbe de la corruption. Celle-ci, si elle engraisse quelques hommes de l’Etat, n’aide ni l’agriculture à se développer, ni les paysans à sortir de la misère.