Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : Fallait-il renflouer une banque publique en faillite?

Après les révélations de la commission bancaire de l’UEMOA sur les insuffisances du plan de la gestion de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE), cette banque a été mise sousadministration provisoire depuis juin 2015. Vu la persistance des difficultés, le gouvernement ivoirien a décidé, lors du conseil des ministres du 16 mars 2016, d’injecter des fonds publics supplémentaires à hauteur de 35 milliards de FCFA en vue de permettre la continuité de l’exploitation de la CNCE. Le gouvernement justifie cette mesure par le fait que cette banque a le plus vaste réseau bancaire en Côte d’Ivoire avec plus de 130 agences, avec près de 22% de l’ensemble des comptes ouverts en Côte d’Ivoire. Le renflouage était-i la bonne décision à prendre?

La discrimination des femmes ivoiriennes est-elle culturelle?

L’Etat de Côte d’Ivoire a ratifié depuis 1995, l’ensemble des dispositions et conventions internationales relatives à l’élimination des discriminations à l’égard des femmes. Deux décennies plus tard, le constat est peu reluisant : les conditions de vie de la femme ivoirienne ne se sont guère améliorées. Bien au contraire, elles se sont dégradées. Selon un rapport de la Banque mondiale de 2013, 75 %  des ivoiriennes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Comment expliquer cette situation déplorable ?

Duo France-Côte d’Ivoire : un symbole attractif pour les terroristes

Le dimanche 13 mars 2016, la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire a subi un attentat terroriste revendiqué par l’organisation terroriste Al-Mourabitoune affiliée à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). Le bilan de cet attentat est lourd avec 19 morts à déplorer. La Côte d’ivoire avait jusqu’ici été épargnée par les organisations terroristes qui opèrent au sud du sahel contrairement à certains de ses voisins. Quels enseignements peut-on tirer de ce changement de stratégie d’Al-Qaïda ?

La BRVM : une bourse émergente ?

Le classement des places boursières africaines révèle que la place boursière régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’UEMOA est la bourse africaine la plus performante en 2015 avec une progression de son indice composite de plus de 17,77% et une hausse de la capitalisation de son marché des actions de près de 18,67%. Selon le Directeur Général de la BRVM, la bourse régionale de l’UEMOA vise 600 millions d’euros de transactions en 2016. Peut-on pour autant parler d’une bourse émergente?

Côte d’Ivoire : pourquoi faut-il réformer l’art 35 de la Constitution ?

« Les modifications que nous comptons apporter, vont tenir compte de notre histoire, de notre culture et des valeurs que nous voulons promouvoir pour la Côte d’Ivoire nouvelle». Tels étaient les propos du Président de la République de Côte d’Ivoire lors de l’annonce de sa volonté de réviser la Constitution en octobre 2015. Une entreprise délicate dans un Etat qui se remet à peine d’une crise qui l’a divisé pendant de longues années, mais qui n’en demeure pas moins nécessaire.  Que faut-il réviser dans l’article 35?