Darfour

Darfour : le peuple oublié

Nat Hentoff, le 7 avril 2009 - Après que le dictateur soudanais, le général Omar Hassan El Béchir a expulsé treize organisations humanitaires internationales du Darfour, le reste d’entre elles devant bientôt suivre, quatre enfants africains noirs musulmans sont pleurés par ce qui reste de leurs familles au camp de réfugiés Shangil Tobaya, parce qu’ils sont morts de malnutrition fin mars. Bien sûr leur mort n’apparaitra pas dans les journaux occidentaux.