Capitalisme

La déréglementation est-elle à l'origine de la crise financière ?

Au plus fort de la crise nombreux ont été les journalistes, hommes politiques et économistes à blâmer la déréglementation pour en faire la cause première de la débâcle financière. Dans cette étude, Mark Calabria du Cato Institute se propose d'analyser cet argument de manière critique

Le 6 avril 2010.

La solution radicale pour l’Afrique : le capitalisme

On a essayé le collectivisme, sous toutes ses formes, malheureusement cela a échoué dans le monde entier. Cela ne pourrait jamais fonctionner même si l’on changeait les personnes responsables de sa mise en œuvre. C'est un système défaillant, à la fois conceptuellement et moralement et qui en plus cause trop de morts.  Pourtant, l’Afrique du Sud semble attiré par cette voie. La croyance en la redistribution de la richesse et le choix récent de l’expropriation sans indemnisation, sont quelques indices qui témoignent d’une volonté d’étendre le pouvoir de l’État au détriment de l’individu. Il est urgent pour l'Afrique du Sud de retrouver la voie du capitalisme.

Islam originel et naissance du capitalisme

Les Arabes se sont fait d'abord un nom dans les affaires ; leur réputation pour le zèle religieux n’est venue que plus tard. Les Arabes se sont constitués une réputation de commerçants de longue distance et d’investisseurs preneurs de risque bien avant l'avènement de l'Islam. La propagation de l'Islam a sans doute été une opportunité pour la propagation du capitalisme et de la mondialisation. Ce n'est guère surprenant, si l’on sait que l'Islam est la seule religion au monde dont le fondateur avait une expérience dans le commerce et descendait d'une longue lignée de marchands.

Conférences de Tom Palmer

Les Students for liberty en Côte d’Ivoire, Audace Institut Afrique et  Libre Afrique avec le soutien de la fondation ATLAS pour la recherche économique et de l'entreprise panafricaine ARIS-Intelligence ont l’honneur et le plaisir de recevoir Tom Palmer, éminent défenseur de la liberté dans le monde, à Abidjan pour une série de conférences.

Pourquoi tant de pauvres ne peuvent-ils pas améliorer leur sort ?

Alors que l'église et les moralistes chrétiens ont toujours parlé des riches et des pauvres, et ont condamné ceux qui ont mis la fortune, ou tout autre chose, au-dessus de la vie éternelle, ce n'est qu’au 20ème siècle que les autorités de l'église ont commencé à faire fréquemment des déclarations sur le nombre des riches et des pauvres.