Tunisie

La Tunisie : entre le miracle économique et le mirage politique

Errachid Majidi – Le 31 mars 2009. Depuis une vingtaine d’années, la Tunisie semble suivre deux trajectoires d’évolution totalement distinctes. Sur le plan économique, elle a adopté une stratégie d’ouverture et a su instaurer un cadre institutionnel favorisant l’initiative privée et respectant globalement les droits de propriété, réalisant ainsi des performances économiques incontestables (environ 5% de taux de croissance moyen durant cette période). En revanche, sur le plan politique les espoirs d’une démocratisation semblent s’éloigner avec la consolidation d’un régime de plus en plus autoritaire. Voilà donc une situation où la croissance économique coexiste avec un régime autoritaire.

La tolérance religieuse en Tunisie

Mourad Sellami, le 28 avril 2008 -
En Tunisie, les synagogues juives et les églises chrétiennes côtoient les mosquées. Les minorités, juive et chrétienne, pratiquent librement leurs cultes religieux. Ce constat de tolérance est assuré par la Constitution qui garantit l'inviolabilité de la personne humaine, assure la liberté de conscience et protège le libre exercice des cultes. Mais un islam de tolérance et d’ouverture a été mis en péril ces dix dernières années par la montée en puissance de l’islamisme radical dans le monde arabo-musulman.

Un ciel ouvert pour un décollage du tourisme

Hicham El Moussaoui, le 18 février 2008 -
Le secteur du tourisme constitue un levier de croissance pour la Tunisie et pour le Maroc dans le sens où il représente la principale source d’investissement et de création d’emplois. Les deux pays partagent la même cible (principalement les touristes européens) mais également les mêmes avantages comparatifs (soleil, proximité, tarifs bas). En dépit de la diversité de son offre, le Maroc a toujours été devancé par la Tunisie en termes de nombre de visiteurs. Pour la première fois, en 2007, le nombre de touristes accueilli par le Maroc a dépassé celui de la Tunisie (7,45 contre 6,7 millions). Quelles sont les raisons de ce revirement de situation ?