Nigéria

Nigéria : les députés spolient le peuple au nom de la loi

les députés nigérians spolient le peule

En juin 2018, un sénateur nigérian, Shehu Sani, était offusqué de l'indemnité mensuelle scandaleuse des membres du Sénat nigérian. Alors que chaque sénateur nigérian gagne 162 millions Naira (450 000 dollars) par an en indemnités plus 9 millions de naira (25 000 dollars) en salaire de base, le président américain, par exemple, ne gagne que 450 000 dollars par an. Comment expliquer cela ?

Nigeria : des politiciens sans idéologie

Nigeria-des politiciens sans idéologie

Les élections générales au Nigeria sont prévues dans moins de deux mois. Normalement, après soixante ans d’indépendance politique, on aurait pu s’attendre à ce que la politique du pays s’appuie sur des idéologies claires, mais ce n’est pas le cas. Presque chaque fois que des observateurs tentent d’étudier la politique du pays, ils se heurtent à un système politique embarrassant, divisé entre plusieurs ethnies et religions, sans idéologies spécifiques.

Le digne combat des femmes d’Aba pour la liberté

Les célèbres insurrections des femmes d’Aba en 1929 étaient une rébellion de deux mois menées par les femmes du marché local de la tribu Igbo du sud-est du Nigéria contre les pouvoirs excessifs du gouvernement britannique et de ses chefs à l’apogée du colonialisme. La rébellion a été déclenchée par l'imposition d'une politique fiscale à ce groupe de femmes traditionnellement exonérées d'impôt. Cet événement est un exemple de la longue histoire de l’Afrique animée très tôt des valeurs de la liberté en réponse à l’état déplorable de la condition humaine à travers le continent.

Nigéria : Quel secret pour sortir de la pauvreté ?

Le Nigéria, comme d'autres pays, est une nation confrontée à plusieurs défis ; certains d'entre eux sont visibles, d'autres invisibles. Et généralement, les pays ont tendance à accorder beaucoup d'attention aux choses que l’on voit, et laisser de côté celles que l’on ne voit pas. Comment sortir de cette superficialité ?

Nigéria : l’écart des étrangers peut-il réduire le chômage ?

Le 05 février 2018, le Président Nigérian Muhammadu Buhari a signé un décret  qui « interdit au Ministère de l'Intérieur d’accorder des visas aux travailleurs étrangers dont les compétences sont déjà disponibles au Nigeria ». Par le même document, il ordonne de « favoriser les entreprises nigérianes dans l'attribution des contrats ». Ces décisions populistes, visant à lutter contre le chômage, sont-elles vraiment idoines?

Une décision insidieuse