Nigéria

Les dépenses des Nigérians encadrées par la loi

Les récentes politiques entreprises par le gouvernement fédéral du Nigéria nous amènent à nous demander si nous vivons dans une société saine et démocratique ou sous le contrôle de certains dirigeants autocratiques et intolérants ?

Nigeria : Doit-on exclure les étrangers du marché de l’emploi ?

Le projet de loi de Hon Femi Gbajabiamila visant à restreindre l’accès à l'emploi des ressortissants étrangers dans le pays va passer en deuxième lecture. Selon M. Gbajabiamila, l’initiateur, c’est important pour lutter contre le chômage dans le pays. Le projet de loi, s’il est adopté, instituerait une amende de 1 à 2 millions de nairas  aux contrevenants employant des étrangers, au lieu de Nigérians.

La subvention sœur jumelle de la corruption

La corruption prospère sur le continent africain peut-être beaucoup plus que partout ailleurs dans le monde. Selon la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, le continent perd plus de 50 milliards de dollars chaque année à cause de la corruption et les flux financiers illicites. Les rapports annuels de l'agence mondiale de notation de la corruption, Transparency International, montrent que l'Afrique est toujours en tête de la liste des pays les plus corrompus au monde.

Nigéria : le salut passe par l’investissement privé

La plupart des Etats de la fédération du Nigéria se battent actuellement pour leur survie financière. Le gouvernement fédéral, qui les a sauvés plusieurs fois via des transferts d’allocations, doit batailler contre des défis encore plus importants: indisponibilité des réserves de change, instabilité de la monnaie nationale, faiblesse des prix du pétrole, attaques sur ses oléoducs.

Corruption au Nigéria : Complicité des entreprises

Selon les experts des finances publiques, les recettes perçues par le gouvernement fédéral nigérian, de 1999 à 2014, ont atteint 690 milliards de dollars. On se demande alors pourquoi le développement du Nigeria stagne ? Comment la croissance économique peut-elle chuter ainsi que les réserves de change alors que la dette augmente après avoir recueilli en moyenne 9,2 milliards naira de revenus chaque année depuis 15 ans? La cause est indiscutablement le poison de la corruption. On estime en effet que 400 milliards dollars des revenus pétroliers du Nigeria ont été volés ou mal dépensés depuis l'indépendance en 1960.