USA

Récession : une cause peut en cacher une autre

Alan Reynolds, le 14 avril 2009 - Les dirigeants de nombreuses nations se sont accordés à dire que la cause de la récession actuelle est à mettre sur le dos des Etats-Unis. A Strasbourg le Président Obama a lui aussi dénoncé « la spéculation imprudente de banquiers qui a désormais alimenté la récession mondiale ». Il y a pourtant un problème dans cette accusation des Etats-Unis comme étant la cause unique de la situation actuelle

USA : l'influence des politiques sur la bourse

Alan Reynolds, le 30 mars 2009 - Le Secrétaire au Trésor américain Tim Geithner semblait redevenir un héros en un seul jour lorsque la bourse repartait le 23 mars, apparemment du fait de son dernier plan pour aider les banques à apurer leurs bilans de titres illiquides de qualité incertaine. Même la une du Wall Street Journal titrait « le Plan sur les actifs toxiques fait repartir la bourse ».

Protectionnisme : un jeu dangereux

Daniel Ikenson – Le 12 mars 2009. Le ralentissement économique mondial a fait rejaillir la menace du protectionnisme et quelques Etats ont déjà élevé leurs droits de douanes et érigé d’autres barrières commerciales. Mais en dépit d’alliances occasionnelles avec le protectionnisme, il semblerait pour l’instant que les traités commerciaux ainsi que le bon sens empêchent un raz de marée de nationalisme économique.

Obama : le défi pakistanais

Malou Innocent, le 24 février 2009 - Au cours de sa campagne présidentielle, Barack Obama s'est engagé à déployer plus de troupes en Afghanistan et prendre part à la lutte au Pakistan. Au cours du deuxième débat présidentiel, il a déclaré : « si Osama ben Laden est à portée de vue et que le gouvernement pakistanais est incapable ou refuse de le capturer, alors je pense que nous devons agir et le capturer. Nous tuerons Ben Laden, nous écraserons Al-Qaïda. Cela doit être notre priorité de sécurité nationale. »

Protégez-nous du protectionnisme !

Fredrik Erixon et Razeen Sally, le 5 février 2008 - Les dirigeants du monde se sont engagés à ce qu’il n'y ait pas de répétition des années 1930, quand le protectionnisme de représailles a transformé une récession, causée par le crash de Wall Street, en une longue décennie de dépression.