Agriculture

Afrique: Remédier aux inégalités croissantes

Nous avons observé avec fascination la récente et impressionnante croissance économique de l'Afrique. Les revenus moyens ont augmenté d'un tiers, les exportations sont en plein essor et l'investissement étranger est à la hausse. Ce progrès est louable. Toutefois, les augmentations inquiétantes des inégalités et de la pauvreté sont une source de grande préoccupation.

Pourquoi les leaders africains doivent-il s'occuper de l’agriculture ?

C'est triste, mais la réalité est que la majorité des 800 millions de personnes, durement

Le défi alimentaire en Afrique : quelles perspectives?

Dans son rapport annuel 2014, Bill Gates a plaidé contre l’idée selon laquelle l'aide étrangère est un gaspillage total. Il a soutenu que l’argument selon lequel l’aide génère la dépendance est fausse si l’on observe des pays comme le Botswana, le Mexique, le Maroc, la Thaïlande, Singapour que l’on qualifie pourtant de dépendants à l'aide. Bill Gates n'a pas manqué de souligner que des pays comme la Corée du Sud et la Chine sont maintenant des pourvoyeurs d’aide. Dans son rapport, il a reconnu qu’aucun programme n'est parfait, en soulignant qu'il existe des moyens par lesquels l'aide peut être rendue plus efficace.

Cameroun : le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine aidera-t-il à réduire la pauvreté ?

L’Afrique est riche en vastes territoire qui peuvent être affectés à la production agricole. Malgré cette richesse, le continent reste à la traîne en matière agricole. Les pays d’Afrique centrale comme le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad sont toujours confrontés à des difficultés pour alimenter leurs populations dont la démographie va toujours croissant.

Le mutuellisme, clef d’un développement agricole durable en Côte d’Ivoire

L’aide internationale publique, versée sur l’agriculture ivoirienne, n’a jamais rien fait pousser sauf, peut être, la mauvaise herbe de la corruption. Celle-ci, si elle engraisse quelques hommes de l’Etat, n’aide ni l’agriculture à se développer, ni les paysans à sortir de la misère.