Conflits

Centrafrique : une guerre de religion ?

Trait d’union entre "l'Afrique musulmane" et " l'Afrique chrétienne et animiste", la RCA souffre depuis son accession à l’indépendance de plusieurs crises politico-militaires. Depuis 2013 etl’arrivée au pouvoir de la coalition Seleka menée par Michel Djotodia, les affrontements entre différentes parties ont rapproché le pays d'un phénomène qu'on pourrait qualifier de génocide. Ces massacres qui ont fait plus de 3000 morts sont souvent perçus comme des affrontements entre musulmans et chrétiens, donc une crise d’ordre confessionnel. Qu’en est-il réellement ?

Crise au Soudan du Sud : la vérité est ailleurs

Suite au référendum d’auto-détermination de janvier 2011, le Soudan du sud a fait sécession de la République du Soudan le mois de juillet suivant, devenant ainsi le plus jeune Etat du monde. Mais, dès 2013, le jeune Etat sombre dans une crise révélant une rivalité farouche entre les deux hommes forts du pays : le président Salvar Kiir et son vice-président Riek Machar. La situation qui prévaut actuellement dans le pays indique que le spectre de la guerre civile n’est jamais loin. En témoignent les affrontements du 8 au 11 juillet lors des festivités des 5 années d’indépendance du pays. Cette situation nous amène à nous interroger sur les causes réelles du basculement de ce jeune Etat.

Burundi : Une nouvelle guerre civile est-elle évitable ?

Depuis le début de la crise politique au Burundi, le spectre du retour à une situation de guerre civile ne cesse de hanter les esprits. Il est soutenu que les diverses escalades de violence observées ces derniers temps mettent de facto le pays dans une situation de « pré guerre civile ». La  perspective d’un retour à une situation de violence armée n’est guère souhaitable pour un État qui n’a connu jusqu’ici que ce mode d’expression politique. Que faut-il faire pour éviter un tel scénario catastrophe et consolider l’État burundais?

Les conflits : un lourd handicap financier pour l’Afrique

L’Afrique sub-saharienne a-t-elle intérêt à arrêter les conflits et donc sa fragilisation ? Oui, dirait-on facilement. Dans une recherche récente, nous avons a pu montrer que cette fragilisation compliquait davantage la mise en place des meilleures institutions (Kodila-Tedika et Bolito-Losembe, 2014). Malheureusement, l’Afrique sub-saharienne est l’une des régions du monde une bonne partie de ces Etats sont fragiles : vingt-deux Etats sur un total de quarante-huit états sont classés par la Banque Mondiale comme étant fragiles (European Report on Development, 2009).

L’Irak devient-il un État défaillant ?

Pour les iraquiens, 2013 a été une très mauvaise année. À l’exception partielle du Kurdistan, la violence a explosé à travers le pays, atteignant des niveaux jamais vus depuis les convulsions sanglantes de 2006 et 2007. La nature de la nouvelle effusion de sang ressemble souvent aux conflits sectaires de cette période antérieure,