Kenya

Les élections sont-elles vraiment synonymes de démocratie ?

La transition du Kenya vers une démocratie multipartite en 1991 a été l'un des cas les plus prometteurs de changement politique en Afrique. Avant cela, le Parti de l'Union Nationale du Kenya (KANU) avait monopolisé le pouvoir depuis la mise hors la loi de l'opposition politique en 1982. Le passage d'un État à parti unique à un État multipartis était un événement vraiment important.

Kenya : Le secret de la fin des crises électorales.

Le Kenya s’est malheureusement inscrit dans la spirale de crises électorales. La présidentielle, du 8 août 2017, invalidée par la Cour Suprême, alors que la commission électorale avait déclaré le Président sortant Urhuru Kenyata vainqueur, n’a pas échappé à cette spirale. Son invalidation a conforté l’opposant Raila Odinga dans sa revendication de la réforme de la Commission Electorale. N’ayant pas obtenu gain de cause, il a boycotté le scrutin du 26 octobre.  Cela a conduit inéluctablement à la réélection d’Urhuru Kenyata plongeant de nouveau le Kenya dans une crise. 

Kenya : Un village de femmes libérées par l’entreprenariat !

En Afrique, les femmes ont longtemps été handicapées par un manque d'indépendance sociale et financière, en particulier dans les régions les plus pauvres. Les cultures locales ont imposé la dépendance à l'égard des hommes, forçant souvent les familles pauvres à vivre d'un seul revenu. Les perspectives financières et professionnelles des femmes sont donc souvent sombres.

Les subventions agricoles ont affamé le Kenya

Les caprices du ciel enflamment les prix des denrées alimentaires. Ceci, conjugué à l’approche de l’échéance électorale offre aux Kenyans l'opportunité d'avoir un important débat national qui a été ignoré pendant longtemps, à savoir le rôle de l’Etat dans l'économie.

Gouvernement et médias sociaux : les irréconciliables ?

De nombreux internautes kenyans craignent que le gouvernement coupe Internet pendant les élections générales d'août prochain. L'Autorité chargée des communications au Kenya a tenté de rassurer les électeurs que cela est peu probable. Cependant, les craintes que la liberté d’utiliser internet, risque d’être bafouée, ne sont pas infondées.