Zimbabwe

Pendant que le monde ignore le Zimbabwe…

Roger Bate, le 21 janvier 2009 - L’ambassadeur américain au Zimbabwe, James Mcghee a déclaré que le Zimbabwe est un « Etat failli ». Le cholera et la malnutrition sèment la mort aux quatre coins du pays alors qu’écoles et hôpitaux ont fermé Le taux de chômage tutoie les 90%, les prix doublent tous les jours et le troc a supplanté une monnaie sans valeur, le dollar zimbabwéen auquel on a retiré 13 zéros l’année dernière dans une vaine tentative de le rendre viable.

Kirsty Coventry : une « bonne blanche » ?

Rejoice Ngwenya le 19 août 2008 - Au moment où vous lisez ce billet d’humeur, le « Nid d’oiseau » pékinois aura sans doute été déserté, les canons des olympiades se seront tus et Kirsty Coventry, la nageuse zimbabwéenne blanche, sera revenue au bercail.

Zimbabwe : la nécessité d'une réforme monétaire drastique

Le 25 juin 2008 - La crise économique au Zimbabwe ne peut être résolue que si l’hyperinflation est endiguée. Une nouvelle étude du Cato Institute effectuée par Steve Hanke, économiste spécialiste en banque et finance, soutient que la seule manière pour stopper cette inflation est de remplacer le système de banque centrale – la banque centrale du Zimbabwe – par un nouveau système monétaire.

Les droits de propriété, solution pour la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Hillary Kundishora, Zimbabwe, le 8 juin 2008 -
Haïti, les Philippines, l’Ethiopie, l’Indonésie et de nombreuses nations africaines ont été durement touchés par la crise alimentaire qui a donné lieu à des manifestations. Panique et tensions se sont ajoutées à la longue liste des maux de l’Afrique, entre guerres, maladies et pauvreté extrême. Les pénuries alimentaires actuelles au niveau mondial devraient donner l’opportunité aux décideurs du tiers monde de revoir les modèles de propriété foncière actuellement en vigueur.

L’ombre de la Chine dans la crise au Zimbabwe

Rejoice Ngwenya, le 24 avril 2008-
Le Président Hu Jintao avait promis 5 milliards de dollars US en prêts et crédits sur trois ans sur trois ans à cinquante chefs d’Etat africains au sommet Chine-Afrique à Pékin. Mais personne ne se doutait que ce geste bienveillant comprenait un cargo contenant 3 millions de munitions, 1500 grenades à propulsion et 2500 mortiers destinés au Zimbabwe.