Zimbabwe

Zimbabwe : revenir sur la réforme foncière ?

Rejoice Ngwenya, le 6 mars 2009 - Le Président du Zimbabwe Robert Mugabe est sans doute un des hommes les plus chanceux en vie aujourd’hui, pouvant partager le pouvoir avec les forces progressistes démocratiques alors qu’il devrait croupir à l’ombre. Il doit sa chance à des millions de zimbabwéens qui semblent l’avoir pardonné, et ce, malgré un règne politique de trente ans qui a entrainé pour beaucoup le chômage, la pauvreté, la famine, la maladie et la mort.

Le partage de pouvoir au Zimbabwe : un mirage africain

Marian Tupy - Le 17 février 2009. Morgan Tsvangirai, le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), a enfin récupéré son dû en devenant Premier ministre du Zimbabwe le 11 février dernier. Durant une décennie, il a subi mauvais traitements, emprisonnement et torture entre les mains de l'État. Maintenant, il reçoit le cadeau empoisonné d'une économie effondrée et hérite de l'impossible tâche de gouverner aux côtés de son bourreau, Robert Mugabe, qui demeure président. Ce partage du pouvoir a été salué comme « une solution africaine à un problème africain ».

Pendant que le monde ignore le Zimbabwe…

Roger Bate, le 21 janvier 2009 - L’ambassadeur américain au Zimbabwe, James Mcghee a déclaré que le Zimbabwe est un « Etat failli ». Le cholera et la malnutrition sèment la mort aux quatre coins du pays alors qu’écoles et hôpitaux ont fermé Le taux de chômage tutoie les 90%, les prix doublent tous les jours et le troc a supplanté une monnaie sans valeur, le dollar zimbabwéen auquel on a retiré 13 zéros l’année dernière dans une vaine tentative de le rendre viable.

Kirsty Coventry : une « bonne blanche » ?

Rejoice Ngwenya le 19 août 2008 - Au moment où vous lisez ce billet d’humeur, le « Nid d’oiseau » pékinois aura sans doute été déserté, les canons des olympiades se seront tus et Kirsty Coventry, la nageuse zimbabwéenne blanche, sera revenue au bercail.

Zimbabwe : la nécessité d'une réforme monétaire drastique

Le 25 juin 2008 - La crise économique au Zimbabwe ne peut être résolue que si l’hyperinflation est endiguée. Une nouvelle étude du Cato Institute effectuée par Steve Hanke, économiste spécialiste en banque et finance, soutient que la seule manière pour stopper cette inflation est de remplacer le système de banque centrale – la banque centrale du Zimbabwe – par un nouveau système monétaire.