Zimbabwe

Zimbabwe : comment l’hyperinflation a tué la croissance

Oasis Kodila Tedika - Le 25 janvier 2011. Il y a à peine trois ans le Zimbabwe était hyper-inflationniste. Le trentième pays au monde à connaitre cette situation et le tout premier du présent siècle. Si aujourd’hui en termes d’inflation, la situation est relativement

La loi d'indigénisation sauvera-t-elle le Zimbabwe ?

Hicham El Moussaoui et Mathieu Bédard – le 30 mars 2010. Sous couvert d’une mesure visant à enrayer les inégalités laissées par la colonisation anglaise, Robert Mugabe, président-dictateur depuis 1987, vient tout juste de signer un décret d’application pour une loi « d’indigénisation »

L'espoir pour le Zimbabwe

Temba Nolutshungu – Le 21 mai 2009. Presque tous les pays du monde ont connu la croissance économique cette dernière décennie, même si l’on prend en compte la récession actuelle. Les zimbabwéens ont cependant vu leur revenu décliner de plus des deux tiers, leur pays ayant connu la pire performance économique parmi les pays pour lesquels des données similaires sont disponibles. Mais ils peuvent toujours sauver leur pays, si on leur en donne la chance.

Zimbabwe : revenir sur la réforme foncière ?

Rejoice Ngwenya, le 6 mars 2009 - Le Président du Zimbabwe Robert Mugabe est sans doute un des hommes les plus chanceux en vie aujourd’hui, pouvant partager le pouvoir avec les forces progressistes démocratiques alors qu’il devrait croupir à l’ombre. Il doit sa chance à des millions de zimbabwéens qui semblent l’avoir pardonné, et ce, malgré un règne politique de trente ans qui a entrainé pour beaucoup le chômage, la pauvreté, la famine, la maladie et la mort.

Le partage de pouvoir au Zimbabwe : un mirage africain

Marian Tupy - Le 17 février 2009. Morgan Tsvangirai, le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), a enfin récupéré son dû en devenant Premier ministre du Zimbabwe le 11 février dernier. Durant une décennie, il a subi mauvais traitements, emprisonnement et torture entre les mains de l'État. Maintenant, il reçoit le cadeau empoisonné d'une économie effondrée et hérite de l'impossible tâche de gouverner aux côtés de son bourreau, Robert Mugabe, qui demeure président. Ce partage du pouvoir a été salué comme « une solution africaine à un problème africain ».