Afrique

L’intolérance entrave le développement en Afrique

L'intolérance ralentit le développement en Afrique

La violence contre des fidèles innocents au Sri Lanka rappelle les meurtres commis à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Les deux étaient les fruits pourris de haine et d'intolérance. Pour les nombreux pays africains confrontés à des problèmes similaires, il pourrait y avoir des leçons à tirer de ces tragédies et des opinions des experts qui les ont commentés.

Hyperinflation : ces choix politiques qui dévastent un pays !

l'Hyperinflation dévastatrice

Qu'ont-ils en commun Slobodan Milosevic, Robert Mugabe et Nicolás Maduro? En plus d'être des leaders qui ont gardé le Manifeste Communiste à leur chevet, ils ont tous les trois généré des hyperinflations dévastatrices. Ces trois exemples aident à comprendre comment de mauvais choix politiques peuvent avoir un impact criminel sur les populations.

Le capital et le travail ont-ils des intérêts divergents?

le capital et le travail créent de la richesse et sont complémentaires

Vous ne pouvez rien produire sans capital. Si tout le capital est centralisé entre les mains de l'État, vous ne produirez avoir les mêmes résultats que dans  une société qui permet à ses citoyens libres d’être propriétaire et plus généralement de posséder des biens. En effet, le contrôle centralisé ne permet pas de distribuer du capital à ceux qui l'utiliseront le plus efficacement possible.

Droits d’inscription des étudiants étrangers : le paradoxe français

augmentation des frais d'inscription pour les étudiants étrangers en France

Le 21 avril 2019, le gouvernement français a publié au journal officiel le décret relatif au plan gouvernemental intitulé « Bienvenue en France ».  La mesure phare de ce plan, annoncée par le premier Ministre Edouard Philipe, consiste en de fortes augmentations des frais de scolarité pour les étudiants extra-européens à partir de la rentrée 2019-2020.  Une telle mesure, relève-t-elle du bon sens ?

La digitalisation pour accélérer l’inclusion financière en Afrique

La monnaie mobile permet l'inclusion financière

L’Afrique est parmi les régions sous-bancarisées dans le monde. Selon les statistiques de Global Findex, seulement 42,61% des personnes âgées de 15 ans et plus possèdent un compte bancaire en Afrique subsaharienne en 2017 contre 94,68% dans les pays de l’OCDE. Ce faible taux de bancarisation signifie que la majorité des Africains sont exclus du système financier classique.