Déflation : le mal à craindre