Démocratie africaine : la problématique de la « nation »