Kenya : absurdité de la préférence nationale pour les artistes locaux