L’interventionnisme de l’État socle de la pauvreté