De la pertinence des privatisations pour l’Afrique