Préférence nationale: opportunité pour les PME africaines ?