Maroc : la privatisation est-elle responsable de la faillite de la Samir?