Crise financière : la thèse du « découplage » trois ans plus tard