Maroc : les raisons d’une évolution stable