Derniers billets

Corruption en Afrique : la thérapie par l’exemple.

Lors du 30ème sommet de l’Union Africaine de janvier 2018 à Addis Abeba, les dirigeants africains se sont assignés de faire de la lutte contre la corruption, l’un des principaux défis. Cependant cet élan volontariste, soulève de nombreuses interrogations car, si la majorité des chefs d’Etat africains se disent contre la corruption, ils restent encore nombreux à en faire usage au quotidien. L’augmentation constante du nombre de dirigeants englués dans des scandales de corruption prouve que la corruption n'est plus seulement un dysfonctionnement de la gouvernance, mais est devenue un mode de gouvernance. Comment  en sortir?

Cameroun : La protection de la famille et de l’enfance en danger

La protection de l’enfance est un droit constitutionnel au Cameroun. Mais au fil des années, on constate une sorte d’inertie et les enfants vulnérables sombrent de plus en plus dans la précarité ou sont abandonnés. Selon l’Annuaire Statistique du Ministère en charge des affaires sociales (MINAS, 2012), le nombre d’enfants abandonnés et encadrés auprès des structures sociales sur l’ensemble du territoire national est en constante augmentation. Ainsi, il est passé de 29 en 2008 à 1326 en 2010. Sur le plan de l’éducation, le taux de non-scolarisation des enfants en âge scolaire (6-14 ans) était de 24,9% alors que la scolarisation est obligatoire à cet âge depuis 1998. Comment expliquer une telle inertie ?

Afrique : l’immense espoir du marché unique du transport aérien

Voyager en avion d'un pays africain à un autre, comme en témoigneront ceux qui ont l’habitude de se déplacer dans les airs, est souvent laborieux, coûteux et fastidieux en raison de mauvaises liaisons aériennes découlant de politiques protectionnistes mal avisées.

Sénégal : Comment réussir l’indépendance de la justice ?

Le Sénégal a été secoué par l’affaire politico-judiciaire Karim Wade et continue de l’être par celle du député maire de Dakar, Khalifa Sall. Dans ces affaires, certains observateurs de la scène politique pointent du doigt une justice aux ordres du politique. La faiblesse de la justice sénégalaise est confirmée puisque le pays perd trois places pour reculer à la 49ème place (sur 113 pays) dans l’indice de l’état de droit publié par le World Justice Project. Comment peut-on améliorer l’état de la justice au Sénégal en renforçant son indépendance?

Tchad : l’opulence pour l’Etat, l’austérité pour le peuple

Selon la loi de finance 2018, le budget général de l’Etat tchadien se chiffre à 1343 milliards de francs CFA alors que les prévisions de recettes ne sont que de 846 milliards de francs CFA. Le gouvernement « doit recourir aux financements extérieurs de toutes natures » parmi lesquels, ceux du FMI. A cet effet, les bailleurs de fonds exigent des efforts conséquents pour « améliorer la qualité des dépenses publiques » visant à réduire le déficit public structurel. Cette exigence de rigueur budgétaire relève du bon sens. Néanmoins, la politique d’austérité prônée cible plutôt les plus démunis, laissant de côté l’essentiel des poches de gabegie et de gaspillages.