Derniers billets

UnMondeLibre.org devient LibreAfrique.org

Le projet www.UnMondeLibre.org réoriente sa ligne éditoriale vers les problèmes du continent africain. Il nous a paru logique de changer d'intitulé du projet : www.LibreAfrique.org est désormais la plateforme panafricaine francophone qui défend les droits individuels, l'état de droit, la liberté économique et la paix.

Afrique : pourquoi ce manque d’innovation ?

Depuis déjà des années l’Afrique affiche des taux de croissance positifs et supérieurs à 5% en moyenne, ce qui constitue une bonne chose, bien qu’insuffisant pour enrayer la pauvreté qui la caractérise. Les spécialistes de la prospective estiment, avec joie, qu’avec de tels taux de croissance, l’avenir est radieux. Mais est-ce réellement suffisant ?

Corruption au Maroc : une raison culturelle ?

On la savait endémique dans le secteur public, elle est aussi bien ancrée dans le privé : il s’agit de la corruption. Et pour cause, la publication des conclusions de la dernière enquête de Transparency International portant sur le secteur privé au Maroc donne un verdict sans appel : le Maroc a un niveau de corruption supérieur à la moyenne

Capitalisme de connivence au Burkina : une bombe à retardement

Capitalisme de connivence au Burkina : une bombe à retardement

En pleine crise d’ « irresponsabilité » des politiciens occidentaux, il est pertinent de porter un regard critique chez soi afin de voir si les mêmes erreurs politiques ne menacent pas le sommeil tranquille des populations. Le Burkina Faso est un ancien pays colonisé, qui, 50 ans après son indépendance (toute relative) peine à inventer « son » modèle de développement 

Hollande : De la Françafrique à la France – Afrique ?

Hollande : De la Françafrique à la France – Afrique ?

Le sommet de la francophonie tenu à Kinshasa en République Démocratique du Congo  était à coup sûr, une rencontre dépassant le simple cadre des discussions autour de la langue de Molière. Le président français, par le truchement de ses déclarations et actes symboliques posés lors de ce sommet, a voulu signifier l’effectivité de la fin des relations opaques entre la France et certains États Africains.