Derniers billets

Les aventures d’Obama en Afrique

Un récent rapport des Nations-Unies montre que les vols de drones militaires américains au-dessus de la Somalie sont désormais suffisamment fréquents pour mettre en danger le trafic aérien local. Appelant l’Afrique « la nouvelle frontière en termes de lutte contre le terrorisme et de lutte contre le trafic de stupéfiants », la Drug Enforcement Administration américaine a commencé à entraîner des équipes paramilitaires chargées de lutter contre le trafic de drogue au Ghana, et prévoit d’élargir le programme au Nigéria et au Kenya.

Hicham El Moussaoui : bilan de 13 ans de règne de Mohammed VI


Hicham El Moussaoui analyse le bilan de 13 ans de règne de Mohammed VI. Plans sectoriels, accords de libre échanges, infrastructures, climat des affaires, réussites et échecs de cette politique, autant d'aspects traités par notre analyste marocain, maître de conférences à l'Univeristé Sultan Moulay Slimane.

Pourquoi la France emprunte-t-elle à taux négatifs ?

Interrogation dans les médias depuis quelques semaines : la France emprunte de l’argent à taux négatif. C’était déjà le cas avec l’Allemagne et les Pays-Bas, et maintenant aussi le Danemark, la Norvège, la Finlande et l’Autriche. Cela signifie donc que des investisseurs paient ces pays pour qu’ils utilisent leur capacité de financement. L’agence France Trésor confirme, elle-même surprise, que c’est la première fois qu’une telle situation se produit.

Florin Aftalion : Crise, Dépression, New Deal, Guerre


Le New Deal a-t-il sauvé l'Amérique de la grande dépression ? Roosevelt mérite-t-il la gloire de "politicien héros" distillée dans les manuels d'histoire de classe de Première ? Hoover avait-il été le Président du laissez-faire ? Florin Aftalion répond à ces questions, et à bien d'autres, qu'il a traitées avec profondeur et clarté dans son dernier ouvrage : Crise, Dépression, New Deal, Guerre (Economica).

Maroc : comment répondre à l’exclusion économique des jeunes ?

Si le dernier rapport de la banque mondiale, paru le mois de mai dernier, sur la jeunesse au Maroc a le mérite de remettre sous le feu des projecteurs la problématique du chômage des jeunes (30% des 15-29 ans sont sans emploi), les recommandations proposés allant dans le sens d’un renforcement du rôle de l’Etat ne sont pas prêtes de la résoudre. Que doit-on faire ?