Max Falque sur les gaz de schiste


Version imprimableVersion imprimable

Le 14 avril 2011 - Alors que le gouvernement français a affiché un refus d'accorder désormais le droit exploitation des gaz de schistes et qu'une loi est en préparation pour dans quelques semaines, Max Falque, de l'ICREI revient sur une explication juridique propre au droit français pour comprendre la fronde des associations et des citoyens.

Commentaires

"La France souffre du

"La France souffre du principe de précaution" ??? On croit rêver ! Ces propos me font m'interroger sur les missions de l'ICREI et son financement.... Cette interview ressemble à une opération de lobbying bien orchestrée.

L'extraction des gaz de schiste est EXTREMEMENT polluante et présente un risque avéré pour la santé.

L'excellent documentaire "Gasland" de Josh Fox démontre la contamination de l'eau par les procédés d'extraction des gaz de schiste. Sur tous les terrains occupé par les compagnies, l'eau est au mieux devenue imbuvable, lorsque qu'elle ne s'enflamme pas en sortant du robinet ou jaillit complètement noire, saturée d'ammoniaque et de la centaine de produits chimiques nécessaires aux opérations d'extraction.

Les arguments de rentabilité et d'indépendance énergétique ne peuvent pas se substituer à la préservation d'une ressource naturelle dont nous savons tous qu'elle est en péril: l'eau. La santé publique me paraît plus importante que des euros.

Comme avec le Médiator, dans 20 ans on dira "ah en fait on savait pas, mais il semblerait que l'extraction des gaz de schiste soit responsable du fait que votre gamin est un seul oeil au milieu du front..."

C'est à ça que sert le principe de précaution!

"La France souffre du

"La France souffre du principe de précaution" ??? On croit rêver ! Ces propos me font m'interroger sur les missions de l'ICREI et son financement.... Cette interview ressemble à une opération de lobbying bien orchestrée.
L'extraction des gaz de schiste est EXTREMEMENT polluante et présente un risque avéré pour la santé.
L'excellent documentaire "Gasland" de Josh Fox démontre la contamination de l'eau par les procédés d'extraction des gaz de schiste. Sur tous les terrains occupé par les compagnies, l'eau est au mieux devenue imbuvable, lorsque qu'elle ne s'enflamme pas en sortant du robinet ou jaillit complètement noire, saturée d'ammoniaque et de la centaine de produits chimiques nécessaires aux opérations d'extraction.
Les arguments de rentabilité et d'indépendance énergétique ne peuvent pas se substituer à la préservation d'une ressource naturelle dont nous savons tous qu'elle est en péril: l'eau. La santé publique me paraît plus importante que des euros.
Comme avec le Médiator, dans 20 ans on dira "ah en fait on savait pas, mais il semblerait que l'extraction des gaz de schiste soit responsable du fait que votre gamin est un seul oeil au milieu du front..."
C'est à ça que sert le principe de précaution!
--------
nespresso achat

@ Guillaume. Merci de ce

@ Guillaume.
Merci de ce commentaire qui fait avancer le débat. Voici le lien vers le film que vous mentionnez : http://www.dailymotion.com/video/xhfvhy_gasland_news. Nos auditeurs trouveront une contre-critique du film fournie par le secteur ici : http://www.energyindepth.org/2010/06/debunking-gasland/
que l'on trouve dans un article de Vincent Benard, qui lui est pour l'extraction : http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/vincent-b... et dans lequel la contre-contre-critique est aussi fournie en lien. A nos lecteurs et auditeurs de juger.