Propriété

Afrique : apprivoiser l’accaparement des terres

Près de 80% des ménages ruraux dans les pays en développement dépendent de la terre pour nourrir leurs familles et assurer leur subsistance. Mais au-delà des aspects économiques, la terre représente une valeur spirituelle unique dans la vie de nombreuses populations rurales et fait souvent partie du patrimoine de la famille. La terre a en effet un caractère sacré puisque ces terres abritent leurs morts. Il est impératif que tout programme de développement rural donne aux communautés rurales la priorité de l'accès et du contrôle des terres et des autres ressources productives, si l’on veut vraiment combattre la faim, la pauvreté, l’expropriation et les inégalités, surtout dans le monde en développement.

Côte d'Ivoire : Louis Dreyfus et l'État signent pour des terres, mais quid des paysans ?

À l’occasion de son séjour en Côte d’Ivoire, la présidente et principale actionnaire du groupe de négoce de matières premières Louis Dreyfus a signé le 31 janvier dernier un accord stratégique avec le ministre ivoirien de l’agriculture pour la mise à disposition de plusieurs milliers d’hectares de terres cultivables dans le nord du pays pour la production du riz. On ne peut cependant s’empêcher de s’interroger sur la légitimité d’un tel contrat tant les zones d’ombres sont nombreuses.