Liberté d'expression

Ouganda: le gouvernement enterre la liberté d’expression

En principe, les militants qui utilisent les médias numériques sont protégés par le droit international et les protocoles qui garantissent la liberté d'expression, notamment sur Internet et les appareils mobiles. Il va de soi que les droits octroyés hors ligne devraient l'être en ligne.

Bénin : Un code pénal liberticide

Dans sa volonté de moderniser sa législation pénale, la République du Bénin s’est dotée, depuis le 04 juin 2018, d’un nouveau code pénal. Soumise au contrôle de constitutionnalité, cette loi fut déclarée conforme à la Constitution par la décision DCC 18- 270 du 28 décembre 2018 et promulguée par le Président de la République le même jour.

Rwanda : la liberté de la presse est-elle vraiment restreinte?

Liberté de la presse au Rwanda

En 1994, un génocide a été commis contre la communauté tutsie du Rwanda. Près d'un million de personnes ont été tuées en environ 100 jours. Pendant ce temps, certains médias du pays ont trahi leurs citoyens. Les journalistes ont explicitement appelé à l'assassinat des Tutsis et ont révélé leurs lieux de cachettes. Les pires auteurs de ces «médias haineux» étaient la «Radio-télévision libre des mille collines» et le magazine «Kangura». Tous deux étaient parrainés ou dirigés par les responsables radicaux du parti hutu.

Bénin : recul dangereux de la liberté de la presse

La liberté de la presse recule au Bénin

Le 18 avril 2019, Reporters Sans Frontière a rendu public son classement de la liberté de la presse 2019. Un classement dans lequel le Bénin perd 12 places, passant de la 84ème à la 96ème sur 180 pays pris en compte, alors que le pays avait déjà reculé de 6 rangs en 2018. Pourquoi une telle dégringolade?

Afrique : quand l’État tente d’asphyxier les réseaux sociaux

Le gouvernement du Bénin a annulé un récent décret imposant une taxe aux utilisateurs de plateformes telles que Twitter, Facebook et WhatsApp. Connues sous le nom de plateformes «over-the-top» (c’est-à-dire s’installant au-dessus des infrastructures des opérateurs traditionnels), elles peuvent fournir du contenu multimédia directement aux utilisateurs sans utiliser les moyens de diffusion terrestre ou les signaux satellites. De nombreux militants béninois et internationaux se sont vivement insurgés contre cette décision.