Libéralisation

Libéralisation des prix des carburants au Maroc

Depuis le 1er décembre 2015, les prix des carburants obéissent désormais au libre jeu de l’offre et de la demande. Désormais, les Marocains ont la liberté de choisir la station ou ils peuvent se servir. Cette libéralisation constitue en principe une opportunité pour l’économie marocaine car cela incitera tous les acteurs économiques à rationaliser leurs comportements. Toutefois, l’analyse de la démarche du gouvernement révèle plusieurs lacunes qui risquent d’empêcher les Marocains de profiter pleinement des bienfaits de cette libéralisation.

Électricité en Afrique du Sud : Libéralisation contre pénuries

Pourquoi l'Afrique du Sud subit-elle des coupures d’électricité ? L'économie élémentaire nous enseigne que c’est parce qu'il n'existe  pas de réel marché de l'électricité. En effet, l’existence d'un monopole protégé gouvernemental, Eskom, empêche ledit marché de voir le jour.

Les raisons de l’échec des dirigeants nigérians

Il y a tant de choses à faire pour résoudre les problèmes du Nigeria et, naturellement, toute personne qui devient Président croit qu'il/elle doit tout faire. C’est la raison pour laquelle ils échouent la plupart du temps. Cela commence avec des promesses électorales: ils promettent presque tout et les gens crédules arrivent à croire à de telles promesses. Suite à ces déclarations, la plupart de ceux qui accèdent aux responsabilités finissent par échouer. Il doit certainement y avoir un moyen de s’en sortir.

Libéraliser le ciel africain pour des vols plus surs et moins chers

Il y a des choses sur ce continent qui n’ont tout simplement pas de sens. Ainsi, un vol aller/retour de Banjul en Gambie à Lagos au Nigeria coûte 6000$. Pour ce montant, on pourrait avoir plusieurs vols aller/retour de Nairobi à destination de Shanghai. En attendant, il coûte un dixième de ce montant pour aller de Nairobi à Lagos, la distance de Banjul à Lagos est de 1400 miles, alors que celle de Nairobi à Lagos est 2365 miles. Le coût moyen d'un vol sur le continent africain est plus élevé que sur tout autre continent.

Cameroun : Pour une véritable libéralisation du secteur électrique

Le Cameroun est frappé par de graves pannes de courant depuis une décennie maintenant. Ce sont les zones rurales du pays qui ont le plus souffert de ces graves coupures d’électricité. La situation est pire encore dans la capitale Yaoundé. Selon l’unique fournisseur public d’électricité dans la capitale, AES Sonel, qui jouit depuis longtemps du monopole dans son secteur, les pannes ont été le résultat d’opérations de maintenance sur le réseau électrique du pays.