Humanitaire

Zimbabwe : Les humanitaires courageux ont besoin de protection

Robert Mugabe du Zimbabwe est un autoritaire corrompu. L'Organisation des Nations Unies est une organisation inefficace et dépensière qui tolère les autoritaires corrompus. Toutefois, tout le monde aux Nations Unies n’est pas corrompu. Un héros nommé Georges Tadonki, un Camerounais qui, pendant un certain temps dirigeait le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires au Zimbabwe (OCHA). Les autres sont trois juges dans un tribunal des contentieux aux Nations Unies qui, l'an dernier, ont jugé Tadonki lors d’un procès contre l'organisation internationale.