Genre

« Femmes et discriminations au Mali » d’Aly Tounkara

Femmes et discriminations au Mali, publié par l’universitaire Aly Tounkara chez L’Harmattan  en 2015, révèle la situation de la femme malienne dans une société elle se voit discriminée à plusieurs points de vue. À travers cette étude, l’auteur tente de réfléchir sur les tenants et les aboutissements de cette discrimination qui frappe la Malienne contemporaine.

Afrique : l’approche « Genre » ne peut être réduite à de la discrimination positive

Nombreux sont les projets dédiés au « genre » qui ont fleuri ces dernières années en Côte d’Ivoire. Des programmes spécifiquestels que « Crossroads », stratégie sur 5 ans de la Banque Africaine de Développement (BAD) axée sur l’émancipation économique de la femme – aux réformes législatives favorables aux droits des femmes, comme la modification en 2012 du code de la famille. Le « genre » semble s’implanter progressivement dans les priorités politiques ivoiriennes.

Parité au Maroc : encore du chemin à parcourir…

Dans son préambule, la Constitution marocaine de 2011 stipule que « Le Royaume du Maroc s’engage à combattre et bannir toute discrimination à l’égard de quiconque en raison du sexe ». Aussi dans l’article 19, elle consacre une égalité totale entre les hommes et les femmes. Un texte ambitieux qui donne l’impression d’une réelle évolution de la situation de la femme au Maroc, et de l’engagement sur le chemin de la parité dans le pays. Qu’en est-il dans les faits, particulièrement en ce qui concerne la participation à l’activité économique (travail, entrepreneuriat, etc.)?

Maroc : propagande idéologique du chef du gouvernement

Lors de son intervention mensuelle à la chambre des conseillers, le mardi 17 juin, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que « Les femmes qui travaillent ne trouvent plus le temps pour se consacrer à leurs enfants et à leur famille ». Benkirane ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a expliqué qu’il faut « sacraliser les femmes au foyer au lieu de les voir d’une manière condescendante. C’est notre point de vue au PJD (Parti de justice et de développement), si nous avons tort, nous assumons notre erreur », a-t-il conclu.

L’Afrique a besoin de plus de femmes aux postes de haute direction au niveau local et régional

Les activités des collectivités locales et régionales influencent aussi bien la vie des hommes que des femmes de manière fondamentale, en répondant à leurs besoins essentiels et en améliorant la qualité de leur vie. Les hommes et les femmes n'ont, cependant, ni un accès, ni un contrôle égal sur les services de base fournis par les collectivités régionales et locales. Les femmes continuent d’être sous-représentées à la fois dans le leadership politique et dans l'administration au niveau local et régional. Pourtant, la collectivité locale, entité la plus proche de la base, est la mieux placée pour intégrer plus de femmes dans des postes de la haute direction.