Crise politique

Soudan : aux sources de l’imbroglio

Près de deux mois après la démission, sous pression, de l'ancien dirigeant soudanais, Omar Al-Bashir, les efforts politiques déployés pour faire avancer le pays se trouvent toujours dans une impasse meurtrière. L'horrible attaque de l'armée soudanaise contre des manifestants, le 3 juin dernier, n'est que l'une des nombreuses manoeuvres répressives de l'armée visant à intimider les manifestants, en particulier dans les villes clés d'Omdurman et de Khartoum. Comment expliquer cette situation ?