Oumarou Sali Bouba

Nigeria : l’urgence d’encadrer les milices d’autodéfense.

La lutte contre la secte Haram Boko Haram[1] est désormais une réalité plurielle. En plus de la répression armée et judiciaire régionale, il faut aussi compter sur l’action des milices d’auto défense. Seulement, l’existence de ces milices, formées essentiellement de civils aspirant à priori à  recouvrer un environnement social stable dénué de violence politique, n’est pas sans poser des problèmes.

Les deux Congo : Le danger des freins à l’intégration

En dépit de l’existence d’un cadre règlementaire prônant la libre circulation des personnes et des biens entre les deux Congo, force est de constater que les relations entre la République démocratique du Congo et le Congo Kinshasa restent caractérisées par la peur de l’autre. Les entraves à la circulation de la richesse de part et d’autre du fleuve Congo subsistent. Elles ont même tendance ces dernières années à s’accentuer comme le dévoile la récente décision d’exiger des passeports et des visas aux populations voulant traverser le fleuve Congo. Ces mesures justifiées par les escalades observées dans la lutte contre la criminalité galopante de part et d’autre du fleuve Congo, mettent davantage en péril le rapprochement entre les deux voisins naturels.

Pénurie d’eau au Cameroun : une crise de monopole ?

L’entrée du secteur privé dans le processus de  gestion de l’eau des centres urbains et péri-urbains camerounais avait laissé espérer l’ouverture d’une nouvelle ère dans l’offre et la gestion de l’eau potable, notamment un service de meilleure qualité accessible à tous. Malheureusement, force est de constater que la situation n’est guère reluisante.