Marco Valerio Lo Prete

Italie : Monti, de la parole aux actes

Tout d'abord, « le rôle accru de l’État est bénéfique et promeut le bien-être » ; ensuite, « aucune ressource ne peut être trouvée par l'Etat sans augmenter les impôts ou en créer de nouveaux ». Ces deux hypothèses de base, bien ancrées dans le débat dominant public italien, ont été manifestement démenties par un décret du gouvernement de Mario Monti.