Derniers billets

Services bancaires et justice du marché

On ne peut pas définir un nom par son adjectif. Seulement le dictionnaire définit l’équité comme « la qualité d'être équitable». Cependant, le profane ne comprendrait pas le sens de l’équité si il ne pouvait comprendre ce qui est équitable. Le Rapport « les services bancaires de votre avenir », émis par la Banque de Maurice (BoM) », traite l’équité comme un thème central, mais ne la définit pas correctement dans la langue du profane.

Cameroun : faut-il mettre en place le Conseil constitutionnel ?

Au Cameroun, les préparatifs pour la mise sur pied du «Conseil des sages » avancent sans tirer de leçons de l’expérience négative que d’autres pays, comme la Côte d’Ivoire, ont eue de cette institution au cours de la  crise postélectorale de 2010-2011. Une partie de l’opinion se demande si l’entêtement à mettre en place cet organe qui est supposé être, d’après la Constitution, « l’organe régulateur des institutions », n’est pas la preuve des intentions inavouées du camp présidentiel à détenir en dernier ressort les cartes de l’alternance politique.

La santé des femmes contribue à la prospérité

Dans son discours lors de la célébration de la journée internationale des femmes en 2013, Barack Obama a déclaré que : « l'autonomisation des femmes n'est pas seulement la bonne chose, mais la chose la plus intelligente à faire” Lorsque les femmes réussissent, les nations sont plus sécurisées et plus prospères

Les chauffeurs de taxi doivent servir les usagers et non courtiser les régulateurs

Les autorités de transport en Virginie (USA) ont récemment publié une ordonnance d’arrêt d’activité pour protester contre Uber, une application mobile qui permet aux utilisateurs de réserver et payer des conducteurs privés. Ce n'est pas la première tentative d'interdire un service de plus en plus populaire. Créé en 2009, Uber est aujourd'hui représenté dans 37 pays et a récemment été évalué à plus de 18 milliards de dollars.

Le Fonds monétaire africain et son ambition exagérée

Lors du récent 23ème sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernements de l'Union Africaine (UA) à Malabo, en Guinée équatoriale, terminé le 28 juin denier, étaient présents le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, le Premier ministre de l'Espagne, Mariano Rajoy et le vice-président de Cuba, Salvador Valdes Mesa.